Skip to content

Les églises en bois debout

mars 31, 2008

LES ÉGLISES EN BOIS DEBOUT

Les Norvégiens partirent à l’époque viking piller l’Europe, et revinrent chez eux convertis au Christianisme (environ en l’an 1000), pour former un état indépendant au sein de l’unité religieuse européenne.

3698530260_2cbb2bc811_bL’église en bois debout de Borgund. Photo: Diane Alexandra Berbain

Les siècles qui suivirent le Moyen-Âge, le silence régna dans les vallées de Norvège. La Peste noire (1349) avait étouffé la culture médiévale et le pays fut gouverné par des puissances étrangères, et ce jusqu’en 1905, année de l’indépendance retrouvée.

L’architecture d’un pays est le reflet de son histoire. Les églises splendides et les palais de la Renaissance n’existent pas en Norvège, même pas dans la tradition urbaine, contrairement à d’autres pays d’Europe.

Pendant des siècles, nous avions seulement des fermes dispersées tout au long de vallées étroites s’insinuant entre les montagnes. Dans cette société, basée sur la chasse et l’agriculture primitive, les traditions du Moyen-Âge se perpétuaient, et les artisans créaient continuellement de nouvelles variations artistiques basées sur le même thème: bois – pierre – gazon. Il en résulta une architecture populaire d’une qualité inhabituelle.

3929639934_85fca0fc78_bL’église en bois debout de Øye, dans la région de Valdres. Photo: Diane Alexandra Berbain

Le long des fjords ou des vallées isolées se trouvaient donc ces églises en bois debout, malgré la requête du Pape qui insistait pour que toutes les églises scandinaves soient en pierre. On peut se réjouir que les Norvégiens aient été têtus. Grâce à la maîtrise de la construction en bois depuis l’époque viking, cette tâche pouvait être résolue aisément dans une simple société agricole.

Il y a très peu de grandes églises en pierre en Norvège. La plus connue est la cathédrale de Nidaros à Trondheim, construite sur le modèle anglais en l’honneur du saint patron de la Norvège, Saint Olav. À Bergen nous avons également la très belle église Sainte Marie (1150).

Les églises en bois debout sont des exemples uniques de la manière dont les Norvégiens combinaient le travail du bois et le besoin de sanctuaires monumentaux.

Leur intérieur est très sombre, créant une atmosphère particulière de recueillement. Une église doit créér une ambiance. Les cathédrales telles que nous les connaissons nous font sentir tout petits et sans défense, tandis que les églises en bois debout sont plus modestes, plus en phase avec la nature, où l’on s’y sent presque comme chez soi.

Le paganisme est encore très vivant dans ces églises.

DES ÉDIFICES MENACÉS

La tradition architecturale d’un pays peut être révélatrice de sa particularité culturelle, car elle représente un héritage national commun. En Norvège, ce sont entre autre ces églises en bois debout du Moyen-âge, les greniers à blé sur pilotis et les fermes de montagne du XIXè siècle qui, situés dans un superbe cadre, sont une représentation concrète de la particularité culturelle du pays. Mais ces édifices n’ont pas toujours été considérés comme un patrimoine de grande valeur, qu’il fallait s’efforcer à préserver. Au XIXè siècle, après avoir retrouvé sont indépendance, la Norvège est entrée dans l’ère de l’industrialisation et la société s’est modernisée. Ceci s’avéra être une menace pour les vieux édifices, car on ne voyait plus en eux que des matériaux de construction pour de nouvelles maisons. Les nouvelles constructions étaient perçues comme un signe de progrès et d’optimisme, de force de vie dans la société. Il n’y avait qu’à se débarasser des vieilles bâtisses.

Entre 1880 et 1885, 59 églises en bois ont été démontées ou détruites, et on ne sait le nombre exact de bâtiments attenants aux fermes qui ont été perdus au cours de ce processus de modernisation. C’est dans ce climat qu’à été créée plus tard l’association de protection du patrimoine norvégien (16.12.1944).

Au Moyen-âge, il y avait près de 1000 églises en bois debout en Norvège. La méthode de construction utilisée était la plus répandue dans le pays. Puis elles ont vieilli, se délabrèrent, et étaient une réminiscence du catholicisme (le pays devint protestant en 1537); elles ont donc été rapidement remplacées par d’autres types d’édifices religieux, comme les églises en rondins. En 1650, il subsistait encore 270 églises en bois debout. En 1850, leur nombre fut réduit à 60 environ. Ce qui signifie qu’une église était en moyenne rasée une fois par an.

Le coup de grâce fut donné en 1851, quand une nouvelle loi décrèta que les églises paroissiales se devaient de pouvoir accueillir au moins 30% des paroissiens. Presqu’aucune église ne pouvait satisfaire ce critère. Aujourd’hui il ne reste que 28 églises en bois debout.

À VOIR

LOM

3724298664_72493fb455_bL’église en bois debout de Lom. Photo: Diane Alexandra Berbain

KAUPANGER

À Kaupanger se trouve la plus grosse église en bois debout du fjord de Sogn. Elle est située à 15 min de Sogndal.

Infos complémentaires ici.

BORGUND Consultez ici la brochure en français.

© Skygge

L’église de Borgund fut utilisée comme modèle pour la restauration de nombreuses églises en bois debout, car elle est celle qui a le mieux conservé son aspect moyenageux, mais aussi parce qu’elle est parmis les plus grandes et les plus imposantes.


FANTOFT

2108577512_3db40ef6dc_m.jpg 1962824249_97a53f011c_m.jpg © Skygge

RINGEBU

ringebu.jpg ringebu22.jpg

L’église en bois debout de Ringebu a été construite en 1220, et reste l’une des plus grandes des églises restantes. Elle a été transformée et agrandie au XVIIè siècle. Elle est encore utilisée aujourd’hui comme église paroissiale.

UNDREDAL

imag1477.jpg

Fantastique petite bourgade dans le fjord de Nærøy, au coeur de la zone classée au patrimoine de l’Unesco. Un des seul lieux où l’on produit encore du fromage au lait cru, et ce grâce à l’engagement et à la tenacité d’une française installée ici, Pascale Baudonnel.

URNES Consultez ici la brochure en français.

imag1394.jpg imag1393.jpg

Cette église est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1979 (tout comme Bryggen à Bergen). Elle a été édifiée dans les années 1130, et c’est la plus ancienne des églises en bois debout de Norvège.
Sur le mur nord, on peut voir deux planches et une porte ornées absolument magnifiques.

Elle est située dans un cadre superbe, aux abords du Lusterfjord, un bras du Sognefjord. Il faut prendre un petit ferry à Solvorn, ou passer par la route de Sognefjellet et longer le fjord de Luster à partir de Skjolden. IDYLLIQUE!
Le village est tout petit, et les touristes ne se disputent pas pour venir voir l’église. « Un avantage », dixit la guide locale, « comme ça ce vieil édifice est moins sujet à l’usure ».


SOUTENEZ LES EFFORTS DE PROTECTION DU PATRIMOINE CULTUREL NORVEGIEN! Ce site (en anglais) présente les monuments historiques de Norvège, dont l’église en bois debout d’Urnes, figurant sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :