Skip to content

Les glaciers de Norvège

avril 7, 2008
tags:

Le glacier du Jostedal et ses environs forment depuis 1991 un parc national. L’objectif de cette protection est d’assurer au public l’accès à des étendues restées vierges. Ce glacier fait près de 80 km de long, et l’eau qu’il renferme pourrait couvrir les besoins de la Norvège pendant 100 ans. Ses nombreux bras portent le nom des vallées ou des lieux qu’ils atteignent.

Le Musée norvégien du Glacier est un centre qui dispense une information sur le parc national du glacier du Jostedal en particulier. Il a été inauguré le 31 mai 1991 par S.M. la reine Sonja.

Son objectif est de recueillir, découvrir et vulgariser les connaissances sur la neige, la glace et les glaciers.

Le musée a été dessiné par le Professeur Sverre Fehn, architecte, lauréat en 1997 du prix Pritzker, la plus haute récompense internationale dans le domaine de l’architecture (qu’on peut comparer au prix Nobel).

Le bâtimen a reçu plusieurs prix, notamment le prix d’architecture le plus prestigieux de Norvège, A.C. Houens fond, et a été nominé en 1994 pour « The European Museum of the Year« .


QU’EST-CE QU’UN GLACIER, ET COMMENT SE FORME-T-IL?

La glace provenant d’un glacier est différente de celle que l’on fabrique en faisant geler l’eau. Elle est faite de cristaux de glace de différentes tailles, et chacun d’entre eux est entouré d’un canal laissant passer l’eau.

Un glacier est de la glace en mouvement. Il descend le long des pentes vers le fond de la vallée. Ceci est dû à la pression, qui est forte à l’intérieur du glacier. Elle rend la glace plastique, qui prend alors la consistance d’un épais sirop. Ainsi, elle « coule » vers le bas, entraînée par la gravité.

Les glaciers se forment lorsque les conditions météorologiques de l’hiver et de l’été le permettent. Des hivers relativement doux donnent de fortes précipitations sous forme de neige, et des étés relativement roids font que la fonte des neiges est inférieure à l’apport de l’hiver. En Norvège, il s’écoule 5-6 ans entre le moment où la neige tombe et le moment où elle est transformée en glace. En Antarctique, ce processus peut atteindre près de 1000 ans.

À QUOI SERVENT LES GLACIERS?

Il peut y avoir des lacs sous les glaciers, et en été il en sort des torrents impétueux. En Norvège on a créé à deux endroits des tunnels afin d’exploiter l’eau qui s’y trouve, dans le cadre de la production hydroélectrique. Et plus le temps est chaud, plus le glacier libère d’eau, tandis que pour les cours d’eau ordinaires, c’est l’inverse.

[rockyou id=103587780&w=500&h=375]

LES GLACIERS FAÇONNENT LE PAYSAGE

Sous le glacier sont emprisonnés des roches de tailles différentes. Le poids du glacier, qui est en perpétuel mouvement, agit comme du papier de verre, et c’est ainsi qu’il façonne le paysage. Sable, boue, cailloux ou roches arrachés par le glacier sont emportés par l’eau de la fonte, qui sort du front de son bras. Les fines particules donnent une couleur verte aux torrents, et lorsqu’ils atteignent le fjord, ce dernier devient vert lui aussi.

Une vallée glaciaire typique a un profil en U. Les glaciers creusent beaucoup plus profondément et efficacement que les rivières. Le Colorado, qui a formé le Grand Canyon aux États-Unis, a mis deux fois plus de temps à enlever une masse deux fois moins importante que celle creusée par le glacier dans le Sognefjord.

LES GLACIERS COMME ARCHIVES CLIMATIQUES

Au cours des 2-3 derniers millions d’années, il y a eu entre 25 et 20 glaciations. Chacune dure environ 100.000 ans, et est suivie d’une période de 10.000-15.000 ans avec un climat plus chaud. Puis vient une nouvelle glaciation, et ainsi de suite. Les glaciations sont dues avant tout aux variations de l’orbite de la terre autour du soleil, auxquelles s’ajoutent des effets secondaires, comme la quantité de gaz à effet de serre dans l’atmosphère et la proportion de la surface de la terre qui est couverte de neige et de glace.

Dans l’Antarctique, les chercheurs ont prélevé une carotte de glace de 3300 m de long, contenant des données climatiques représentant près de 900.000 ans. Les analyses des données révèlent notamment une concordance entre la température de la Terre et la teneur en gaz à effet de serre dans l’atmosphère. À basse température, basse teneur de ce gaz, et inversement. Le niveau de la mer a également varié, de 5 m de plus qu’aujourd’hui dans les périodes chaudes, à 150 m de moins dans les périodes les plus froides.

La température moyenne de la Terre est aujourd’hui de 15 degrés celsius. Au cours d’une glaciation, elle peut baisser de 8 degrés. Au plus fort de la dernière glaciation, toute la Scandinavie et le Canada étaient couverts de glace, ainsi que de grandes parties de la Grande-Bretagne, du nord de l’Allemagne, de la Pologne et des États-Unis.

…MAIS AU FAIT, POURQUOI LA GLACE EST-ELLE BLEUE?

La glace absorbe les rayons rouges et jaunes du spectre, et réfléchit les rayons bleus, ce qui donne au glacier cette couleur.

Advertisements

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :