Skip to content

Croisière sur le fjord d’Osterøy

mai 14, 2008

[rockyou id=112415287&w=500&h=375]

Cette excursion démarre du marché au poisson à Bergen. Nous partons vers le nord, entre l’île d’Askøy et la presqu’île d’Eidsvåg puis, plus loin, Åsane, où nous pouvons apercevoir le dos des montagnes de Bergen. Puis nous pénétrons dans le fjord d’Osterøy, qui s’étire sur 27 km. Il mesure 1 à 3 km de large et atteint une profondeur de 639 mètres.

À BÂBORD: Le Nordhordland

Nous passons ensuite sous le pont du Nordhordaland. La partie effleurant la mer, de 1243 mètres, en fait le pont flottant le plus long du monde sans ancrage latéral.

Nous pouvons apercevoir la petite ville de Knarvik (4200 habitants). Il y a quelques décennies, le paysage était dominé par les pâturages et la lande, mais aujourd’hui la ville est le centre administratif de la région du Nordhordland, qui recense 36.000 habitants répartis dans huit communes.

Dans la commune de Lindås (474 km2) se trouve une des plus grosses raffineries de pétrole en Europe du nord. Il s’agit de la raffinerie de Mongstad, qui est le plus gros employeur local avec ses 600 postes. Elle est ultra moderne et de classe mondiale en ce qui concerne la protection de l’environnement et les mesures prises contre la pollution pétrolière. C’est d’ailleurs la raffinerie rejetant le moins de carbone au monde. Elle ouvrit ses portes en 1975. Un tiers du pétrole exploité en mer du Nord passe par Mongstad.

Malgré la présence de cette industrie, c’est une région qui est encore très sauvage, avec des communautés rurales qui sont restées inchangées au fil des siècles. Trouver une île totalement isolée de la civilisation ou parcourir les sentiers en montagne en toute tranquillité font partie des avantages à portée de main non seulement dans cette région, mais aussi dans le pays entier.

On y trouve également la fôret de hêtres la plus septentrionale du monde. C’est désormais, en partie, une réserve naturelle. Elle aurait été plantée vers 900-1000 après J.-C., et on la doit sûrement à un viking ayant eu du sens pour les expérimentations botaniques.

La culture côtière traditionnelle est encore très vivante: la construction de bateau et la fabrication d’instruments destinés à la pêche en sont deux exemples.

La région du Nordhordland a son propre bunad, que vous pouvez admirer ici.

À TRIBORD: L’île d’Osterøy

L’île d’Osterøy (7300 habitants) est la plus grande île continentale de l’Europe du Nord avec ses 328 km2. Elle se trouve au nord-est de Bergen. L’île est encerclé par des fjords, est en reliée au continent par un pont devant lequel on passe sur la route entre Voss et Bergen.

L’île jouit d’une nature variée, de collines verdoyantes ou recouvertes de fôret au sommets enneigés. Au nord-est, l’île a un relief très montagneux dont les flancs plongent à pic dans le fjord. C’est le paysage que vous pouvez contempler sur la route de Voss. On trouve à Osterøy des oiseaux rares, et une de ses rivières a sa propre espèce de saumons.

L’agriculture et la sylviculture ont une place importante dans la vie économique de l’île, et dans une moindre mesure les fabriques de meubles, de textile, l’élevage de poisson. Vous pourrez d’ailleurs voir des fermes marines au cours de la croisière.

Départ à Bord du « White Lady »: T.l.j. à 10h00 du 1er mai au 30 sept. (du 16 sept.: mardi, jeudi, vendredi et dimanche)

T.l.j.à 15h30 du 1er juillet au 31 août.

Lieu de départ: Marché aux Poissons.

Durée: 4 h.

Billets: En vente au guichet sur le quai d’embarquement ou à l’Office de Tourisme de Bergen.

Prix: Adultes: NOK 430; Enfants NOK 210; Étudiants: NOK 330

Sur la grande carte, le tracé de votre itinéraire.

Sources:: Bernt Tungodden, Nordhordland, eit Norge i miniatyr, Nordhorland forlag, 2000; http://www.osteroy.com/omosteroy.html

Notre avis:

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :